Le Vin Ambré


amber wine orgo

 

Depuis quelque temps, le vin ambré en Géorgie (l’équivalent de ce qu’on appelle le vin orange) suscite la curiosité et l’attention de nombre de consommateurs à travers le monde, amateurs comme professionnels. On a l’habitude du vin rouge, blanc ou rosé… mais connaissez-vous la quatrième couleur du vin ?

C’est en 2004 que David Harvey, un importateur britannique, utilisera pour la première fois le terme de « vin orange », plus tard repris par des journalistes américains. Pourtant, son nom d’origine, le vin ambré, lui vient du berceau du vin : la Géorgie. Il faut savoir que contrairement aux européens Occidentaux, les Géorgiens consomment plus de vin « blanc » (rf. le vin ambré) que de vin rouge, notamment durant les repas.

Le vin ambré se boit légèrement frais. Toutefois, il ne doit pas être trop froid pour que s’exprime ses notes puissantes et tertiaires, un peu comme un vin rouge. Température recommandée : de 14 à 16°C. Il doit impérativement être ouvert à l’avance (de préférence au moins une demi-heure avant) afin qu’il puisse respirer et laisser échapper ces premières notes parfumées.

Habituellement, pour les vins blancs, les raisins sont pressés directement après les vendanges : c’est alors que le jus est mis en fermentation. En Géorgie, les pépins, la peau et parfois les rafles sont utilisés. Ce sont les polyphénols (molécules qui se forment dans les végétaux à partir des sucres) contenus dans les peaux qui donnent au vin cette belle couleur qui intrigue. Sa robe peut aller d’une couleur jaune foncé à celle d’une orange sanguine. Autrement dit, le vin ambré serait un vin blanc vinifié à la manière d’un vin rouge. On obtient un vin aux arômes de fruits confits, de miel et même de cire, avec moins d’acidité et la présence intéressante de tannins.

Cette méthode ancestrale de vinification est traditionnellement effectuée dans les fameux qvevris, ces grandes amphores en terre cuite que l’on enterre puis que l’on scelle (après la cessation de toute activité des levures et bactéries) pour laisser opérer la magie. Elle représente l’avantage, par rapport au bois, de ne pas communiquer de goût toasté ni d’apporter de tannins exogènes asséchants et mal intégrés. La période de macération peut aller de quelques jours à quelques mois. Le goût du vin peut varierselon la durée de contact avec la peau.

D’ailleurs, le vin ambré a été ajouté à la liste des vins spéciaux de l’Organisation Internationale des Vignes et des Vins (OIV) ! La décision a été prise à l’Assemblée Générale le 26 Novembre 2020 en reconnaissant le vin ambré sous le terme technique « vin blanc avec macération ». Ce tournant est particulièrement important pour la Géorgie qui possède près de 8 000 ans d’histoire et de traditions ininterrompues autour de la vinification. La méthode utilisée pour obtenir du vin blanc macéré est sans conteste associée à la Géorgie.

Si le vin ambré gagne en popularité, c’est parce qu’il s’inscrit dans l’air du temps où les consommateurs recherchent de nouvelles saveurs, des goûts plus sains ainsi qu’un retour aux sources vers des vins toujours plus naturels. Découvrir les vins ambrés que nous avons sélectionnés avec soins.